<>

6 200 nouveaux logements à Neuilly-sur-Marne (soit 20 000 nouveaux habitants) sans nouveaux transports : une folie !

Catégories : Accueil - Actu

En 2013, J. MAHEAS créait la ZAC de Maison Blanche, où devait être réalisé un très vaste projet de constructions immobilières. A l’époque, il était prévu que cette zone bénéficie de l’arrivée de nouveaux transports en commun (de type métro).

Cependant, la phase 2 de la prolongation de la ligne 11 du Métro de Rosny-Bois-Perrier jusqu’à Noisy-Champs en passant par Neuilly-sur-Marne est aujourd’hui menacée et ne devrait pas voir le jour (ou avant plusieurs décennies).

Malgré cette absence de transports en commun, J. Mahéas veut poursuivre la construction de 4 200 nouveaux logements, s’ajoutant aux 2 000 nouvelles constructions sur le site de Ville-Evrard qui ont été déjà lancées.

Au total, le maire de Neuilly-sur-Marne souhaite poursuivre la construction de plus de 6 200  nouveaux logements, pouvant accueillir 20 000 nouveaux habitants d’ici seulement 15 ans alors que notre commune ne compte que 36 000 habitants !

La poursuite de ces ensembles immobiliers sans garantie de nouveaux transports aura des conséquences désastreuses sur notre ville, tant en matière de développement économique, que d’emploi, de sécurité et de vie locale.

Depuis le 1er janvier 2018, c’est le Conseil du Territoire Grand Paris Grand Est (GPGE) réunissant 14 villes (dont Neuilly-sur-Marne) qui est en charge de l’aménagement du territoire de ces villes.

Lors de la réunion du Conseil du Territoire GPGE du 29 mai 2018, l’un des projets de délibération portait sur la poursuite du très vaste projet de construction de 4 200 nouveaux logements à Neuilly-sur-Marne.

En ma qualité de Conseiller municipal et chef de file de l’opposition à Neuilly-sur-Marne et accompagné de Gaëtan GRANDIN et Marie-Blanche PIETRI, conseillers départementaux de Neuilly-sur-Marne et Gagny, nous avons alerté les élus du Territoire GPGE des très graves conséquences que pourrait engendrer la réalisation du projet de construction immobilière sur la ZAC de Maison Blanche alors même que le prolongement de la ligne 11 du métro jusqu’à Neuilly-sur-Marne parait compromis.

En effet, la ville de Neuilly-sur-Marne est déjà enclavée, les transports en commun sont lourdement surchargés et les axes routiers totalement engorgés aux heures d’affluence. Accueillir 20 000 nouveaux habitants dans ces conditions serait particulièrement irresponsable.

Aux termes d’échanges soutenus avec le maire de Neuilly-sur-Marne, la très grande majorité des élus s’est prononcé pour le report de la délibération jusqu’à la détermination de la réalisation ou non du prolongement de la ligne 11 du métro de Rosny-Bois-Perrier à Noisy-Champs, en passant par Neuilly-sur-Marne.

Sans métro, il serait impératif de geler ce projet.

Je salue le courage et la responsabilité des élus du Territoire qui ont su être sensible à notre argumentation, malgré l’attitude de J. Mahéas.

 

L’article du Parisien : http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/neuilly-sur-marne-clash-entre-les-maires-sur-le-projet-de-maison-blanche-30-05-2018-7743954.php

Auteur :Bakhtiari-Z

Laisser un commentaire